« De manière incompréhensible, obstinée, terrifiante, je veux continuer cette vie, la seule que j’aie à disposition. »

Des nœuds d’acier

Sandrine Collette, éditions Livre de Poche

Je découvre cette auteure qui m’intriguait beaucoup, grâce à son premier roman. On rencontre Théo, qui vient de sortir de prison après avoir tabassé, et rendu paraplégique son frère. Rapidement en cavale, il atterrit dans un gite perdu et sympathise avec la patronne. Elle lui conseille une randonnée et c’est le début de la descente aux enfers

Théo est enfermé dans une cave par deux vieillards fous, passé à tabac, humilié et réduit en esclavage. Commence alors un huis clos angoissant, au rythme des longues journées et de la désagrégation de sa santé mentale et de son corps. On se demande comment Théo, grand mec sportif et costaud, qui a fait de la prison et a survécu à des moments durs, se résigne aussi rapidement. 

Malgré la fine analyse psychologique et la crédibilité des souffrances des personnages j’ai eu du mal avec cette lecture. D’abord je ne me suis pas attachée aux personnes, et surtout cela manque de rythme. Ce fut plutôt laborieux. Néanmoins, j’avais très envie de savoir comment cela allait se finir. C’est donc une lecture mitigée, avec un bon scénario et un aspect psychologique très réussi, mais un rythme trop laborieux et un manque d’explications. Je tenterais un autre roman de l’auteure car ses idées me plaisent !

Et vous, comment vous êtes vous sentis au fond de cette cave ?

41001163_875517712641710_5887498859633967104_n.png

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s