« L’expérience avait appris à Thomas qu’au delà de l’apparence d’un instant se cache parfois la douleur d’une vie. »

Lecture détente avec Quelqu’un pour qui trembler de Gilles Legardinier chez Fleuve éditions.

J’ai déjà lu plusieurs de ses romans, qui sont de bons titres pour un moment léger, j’ai donc été surprise par le début de celui-ci. Le livre s’ouvre sur l’histoire de Thomas, un médecin humanitaire et solitaire parti faire sa vie à l’autre bout du monde dans un petit village d’Asie. Il a dédié sa vie aux autres, jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il a une fille, devenue une jeune adulte. Le ton est sérieux et les réflexions sur la vie plutôt graves.

Cela change lorsque Thomas décide de rentrer. Son inadaptation à la vie moderne donne des situations plutôt cocasses. Il devient directeur d’une petite maison de retraite : quelques pensionnaires et une infirmière. C’est à travers ces personnages hauts en couleur que l’on commence à retrouver le goût de Legardinier pour le burlesque. On s’attache très vite à cette bande de petits vieux plus loufoques les uns que les autres. Thomas décide d’observer (voire de stalker) sa fille, de s’immiscer dans sa vie sans lui dire qui il est. Cela donne des situations assez dingues.  

Ce livre m’a fait passer un bon moment. J’ai aimé les personnages et la folie, mais également les réflexions sur l’amour, la famille, le temps qui passe. Je n’ai pas été transcendé mais c’est une lecture très sympathique, un bon feel good book !

Quelqu-un-pour-qui-trembler

Un autre Legardinier loufoque et touchant Complètement cramé

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s