« Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours. »

16443166_10211573873320532_1034487109_oLa militante féministe et chercheuse Anne-Charlotte Husson s’associe à l’illustrateur Thomas Mathieu (créateur du Projet Crocodiles) pour nous livrer la BD Le Féminisme dans La petite bédéthèque des savoirs aux éditions Le Lombard.

Cette BD est une très bonne initiation au féminisme, les notions et problématiques principales sont bien expliquées. Les divers thèmes sont répartis en chapitres avec des slogans connus comme titres :

  • « La femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune.» : ce chapitre se concentre sur Olympe de Gouges, ses idées avant-gardistes, sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ainsi que sa condamnation.
  • « Le privé est politique. » : ce chapitre traite des droits des femmes, des violences conjugales, du droit du mari sur sa femme, de l’IVG et surtout du procès de Bobigny où une jeune femme violée est jugée pour crime = un avortement.
  • « On ne naît pas femme, on le devient. » : on s’intéresse ici à Simone de Beauvoir et son essai Le Deuxième sexe, et donc de la sexualité féminine, des problématiques de genre et de l’identité sociale.
  • « White women listen ! » : nous parle de l’invisibilisation des femmes noires dans la pensée féministe, de l’intersectorialité des luttes, et ce du début des luttes à aujourd’hui.
  • « Nos désirs font désordre. » : se concentre essentiellement sur les sexualités féminines, les luttes LGBT et les fantasmes masculins.
  • « Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours. » : c’est une phrase de Benoite Groult qui ouvre ce chapitre sur les violences faites aux femmes, boko haram, l’espace public, les chiffres du viol, etc.
  • « Ne me libère pas, je m’en charge. » : ici l’auteure laisse la parole à de jeunes féministes d’aujourd’hui.

Néanmoins lorsque l’on s’intéresse déjà à ces thématiques on n’apprend rien de révolutionnaire. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié le chapitre sur le féminisme noir, une thématique que je connais moins. Mais il y a plein de petites choses très intéressantes dans ce livre. C’est un bon basique à posséder ou à offrir !

feminisme-1

Une  BD plus légère sur le harcèlement de rue Hé Mademoiselle de Yatuu

Publicités

3 commentaires

  1. Belle chronique ! 🙂
    J’ai été très sensible à la vulgarisation très réussie de cette BD. La collection BDthéque est franchement top !

    Bravo ! 😎😙

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s