« Toute cette splendide médiocrité qui fait une vie. »

Décidément cette Rentrée littéraire ne me comble pas… La Succession de Jean-Paul Dubois aux éditions de L’Olivier est une nouvelle déception.

La quatrième de couverture promettait une histoire de famille intrigante et originale : « Les Katrakilis n’ont rien de banal: le grand-père, Spyridon, médecin de Staline, a fui autrefois l’URSS avec dans ses bagages une lamelle du cerveau du dictateur; le père, Adrian, médecin lui aussi, est un homme étrange, apparemment insensible; la mère, Anna, et son propre frère ont vécu comme mari et femme dans la grande maison commune. C’est toute une dynastie qui semble, d’une manière ou d’une autre, vouée passionnément à sa propre extinction. »

Néanmoins, le rythme lent, l’atmosphère pesante et le héros, Paul, assez morne ne m’ont pas convaincue. J’ai avancé avec difficultés dans ma lecture, attendant toujours le moment où on en saurait plus sur cet héritage familial, sur le passé de ses membres et sur ses suicides, mais non. La pelote basque, la pelote basque et parfois le chien de Paul, voilà ce que je retiens de cette lecture, que j’ai fini par abandonner…

J’ai apprécié le côté absurde, voire fantastique de l’intrigue, et je pense que j’essaierais de lire d’autres livres de cet auteur, mais pour celui-ci je suis passée complètement à côté.

15215855_10210846220329662_2088752850_o.png

A lire en écoutant Né quelque part de Maxime Le Forestier

Un livre drôle sur le suicide Le Magasin des suicides de Jean Teulé

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s