Livre vs Film : La Fille du train

Aaah les livres, sources inépuisables de scénarios pour l’industrie du cinéma ! Parmi les sorties récentes Miss Peregrine & les enfants fantastiques, Une vie entre deux océans, Bridget Jones baby, Mal de pierres, Réparer les vivants, Inferno, Les Animaux Fantastiques, etc. etc.

C’est pourquoi j’avais envie de vous proposer des articles sur ces adaptations. Aujourd’hui je vais m’atteler au très attendu film, adapté de La Fille du train de Paula Hawkins (dont c’est le premier thriller), chez la géniale maison d’édition Sonatine.

  • Le roman

Chaque chapitre tourne autour de trois femmes : Rachel, alcoolique dépressive, qui observe, depuis son train, la maison et le couple de Megan, jeune femme désabusée au passé trouble, vivant dans la rue de l’ex-mari de Rachel, remarié depuis avec son ancienne maîtresse Anna, aujourd’hui mère au foyer. Un jour Megan disparaît, et Rachel est sure que cela a un lien avec l’homme avec qui elle l’a aperçut. Elle va donc se mêler de l’enquête et se rapprocher du mari de Megan. 

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au départ. Je ne m’identifiais pas vraiment à Rachel, et je trouvais l’histoire un peu confuse avec ces 3 personnages et ces temporalités différentes. Je me demandais d’ailleurs comment ce livre avait pu rencontrer un tel succès. Puis il y a eu un déclic et j’ai fini par le dévorer. Ce thriller propose beaucoup plus qu’une enquête classique. En effet, Rachel étant alcoolique elle souffre de trous noirs, et elle ne se rappelle pas de tout, et elle agit parfois avec violence et sans réfléchir. La jolie Megan cache de sombres secrets. Anna se méfie tellement de Rachel qu’on la sent prête à  se venger. Quant aux maris d’Anna et Megan, ils ne sont pas aussi angéliques qu’on pourrait le penser. C’est donc un vrai jeu de faux-semblants, de manipulation et surtout une plongée dans la psychologie de ces personnages troubles. Alors oui, on peut deviner un peu en avance la révélation finale, mais cela n’empêche pas de se laisser complètement embarquer par l’histoire. Une franche réussite pour moi !

  • L’adaptation

Par curiosité, je suis allée voir l’adaptation de Tate Taylor (qui a réalisé La Couleur des sentiments donc rien à voir!) il y a quelques jours. Quand j’ai vu l’actrice choisie pour le rôle principal de Rachel j’ai été déçue. En effet, Rachel est censée être négligée, grasse, portant les stigmates de l’alcoolisme et de la dépression, et les cinéastes ont choisi Emily Blunt, qui est plutôt séduisante. De plus, on passe des vieux pubs de Londres à des bars chics de New York, donc merci les paillettes d’Hollywood… Mais finalement, même si le film a quelque peu glamourisé le roman, Emily Blunt est très bien, et si on la voit très proprette dans la bande-annonce, elle est beaucoup plus convaincante dans le film. Le film est pour une fois très fidèle au livre, mais du coup connaissant déjà l’intrigue je me suis un peu ennuyée, et ce fut le cas pour les personnes de mon entourage ayant également lu le livre. Il n’y a pas grand intérêt à aller voir le film pour ceux qui ont lu le livre, à part pour la très jolie plastique des acteurs peut-être ? Mais sinon c’est plutôt réussi, et cela devrait plaire aux non-lecteurs !

15134053_10210787528422401_1844882856_o

A lire en écoutant Last train to London d’Electric Light Orchestra

Thriller et manipulation chez Sonatine avec Avant d’aller dormir de S.J. Watson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s