« Est-il vraiment l’instrument de l’apocalypse ? »

14923030_10210634129067513_1081754122_oPour me mettre dans l’ambiance d’Halloween, j’ai décidé de me plonger dans le comics horrifique Outcast T1 – Possession de Robert Kirkman (scénariste) et Paul Azaceta (dessinateur) aux éditions Delcourt (collection Contrebande).

Avec Kirkman aux pédales, je m’attendais à du très bon, ayant adoré la série des Walking Dead (je dois être au tome 17), et je n’ai pas été déçue. Ici pas de zombies, mais des démons et de l’exorcisme. Kyle Barnes, est un solitaire, vivant seul, enfermé dans sa maison avec les souvenirs d’un passé violent et douloureux. En effet, depuis l’enfance, des démons s’abattent sur son entourage et il est persuadé d’en être le responsable. Lorsque le prêtre de sa petite ville le sollicite afin de l’aider pour un exorcisme, Kyle commence à se poser de nombreuses questions sur son implication dans les drames ayant touché, sa mère, sa femme et sa petite fille. Peut-il aider ou en est-il la cause ?faim.jpg

Ce premier tome pose les bases de l’histoire sans trop en révéler. Kyle est apparemment un « banni« , mais nous ne saurons pas à la fin ce que cela signifie. On découvre également de nombreux personnages avec de fortes zones d’ombre, et des bribes du passé. Kirkman a voulu rendre cette BD la plus réaliste possible, car pour lui, si les zombies restent de la science-fiction, les histoires de possession, elles, sont bien réelles. Concernant cette information, chacun en fait ce qu’il veut… En tout cas, les bases de cette histoire m’ont donné envie de lire les tomes suivants !

Effectivement le dessin est très réaliste. Paul Azaceta (plus connu pour les comics de super-héros tels que Spider-Man ou Daredevil) a ce trait que j’adore dans les comics américains de genre : très contrasté, avec des contours bien épais et de nombreux effets d’ombre. Il arrive également à retranscrire des expressions du visage très inquiétantes, sans être grotesques. Le papier mat choisi par l’éditeur met en valeur ces zones d’ombre et ces taches de sang.Le format cartonné et épais, et l’habituelle galerie d’illustrations, en font également un « beau » comics. Oui je suis assez sensible à l’objet quand j’ai un livre, et surtout une BD ou un livre d’art entre les mains ! Cela compte dans mon avis.

Une BD à dévorer au crépuscule…

luke.jpg

Un autre comics très sombre Revival de Seeley & Norton

A lire en écoutant le thème du film L’Exorciste

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s