« Les drames sont inévitables. Ce qui compte, c’est la façon dont on parvient à les surmonter. »

Le Livre des Baltimore de Joel Dicker aux éditions De Fallois a été vivement déprécié par la critique. Ce jeune et charmant auteur a-t-il connu un succès trop grand et trop rapidement pour susciter de telles réactions ? On ne saura jamais, mais en tout cas pour moi c’est mon (seul) coup de cœur du mois d’octobre !

Difficile de résumer ce livre de plus de 450 pages, où nous retrouvons Marcus, le héros-écrivain de L’Affaire sur l’Harry Québert (il n’est pas nécessaire pour autant de l’avoir lu). Ici on a affaire à une véritable saga familiale américaine.

Marcus nous raconte l’histoire du « Gang des Goldman » : lui, son cousin Hillel et son presque frère adoptif Woody. Il vout une admiration sans bornes à son oncle Saul et sa tante Anita, les « Goldman de Baltimore » (en opposition à ses parents et lui-même « Goldman de Montclair ») qui ont tout pour eux : le succès, la richesse, le style, la générosité, l’amour des grands-parents, etc. Contrairement à sa propre famille, dont il a souvent honte et qu’il délaisse dès qu’il le peut.

Afin de ne pas écrire un article long comme un roman, je dirais simplement que de nombreux thèmes sont évoqués tout le long du livre, la famille, l’amitié, l’amour, la violence, le harcèlement scolaire (très justement décrit), le succès, la jalousie, la place que l’on pense occuper, etc. Car tout le long du livre, au sein de chaque groupe, il y aura des histoires de jalousie et de projections. Les personnages penseront toujours que l’Autre est le préféré (des parents, des enfants, de la fille qu’ils aiment, etc.) Ils agiront en conséquence, mais souvent en se trompant. Dans ce livre les apparences sont trompeuses.

Qu’est-ce qui en fait un coup de cœur ? Le démarrage du livre est un peu difficile, en effet Dicker utilise à nouveau un certain procédé littéraire, qui lui fait évoquer sans cesse « le Drame« , qu’on ne connaîtra vraiment qu’à la fin du livre. Il tourne autour, enchaîne le présent, avec le passé sur plusieurs époques. Cela donne des airs de policier à ce roman. Je peux comprendre que cela agace, mais c’est tellement bien écrit et l’histoire est si passionnante, que pour moi cela a juste fait augmenter, petit à petit, mon désir ardent de connaitre le fin mot de l’histoire. Car oui cette histoire de famille est complexe, riche et intrigante. On a envie de rentrer dans le gang de ces cousins, partir en vacances dans ces maisons luxueuses et rencontrer tous ses personnages si fins et intelligents, toujours prêts à s’aimer et à s’entraider.

Évidemment le vernis s’effrite petit à petit, et le livre en devient encore plus réaliste et intéressant. Car évidemment, les riches comme les pauvres cachent des secrets, les cousins si proches peuvent être séparés par la jalousie ou l’amour, celui qui aujourd’hui réussit, a probablement échoué par le passé, et vice-versa. Et comme dans la vraie vie, c’est souvent autour de la tombe d’un proche qu’on découvre le passé de notre famille.

Ce livre, fait forcément écho à des choses vécues par le lecteur, cela questionne notre rapport à notre famille et à nous-même. Car c’est une belle réflexion sur l’image dépréciée que l’on peut avoir de soi-même. Tandis que l’on envie untel, cette personne sera probablement en train de nous envier sur d’autres choses. Et aveuglés par ces images de vies parfaites dont on est inondés sur les réseaux sociaux, on a souvent tendance à croire que notre vie est d’une banalité affligeante, en oubliant nos propres qualités. Bref, ce livre regorge de beaucoup de choses, et il m’a vraiment touché. 

C’est si réaliste et universel que je suis allée chercher des infos à la fin de ma lecture, afin de savoir si c’était vraiment la famille de l’auteur… Ou bien la mienne ?

14875815_10210623278756262_72701172_o

Les précédentes aventures de Marcus Goldman La Vérité sur l’affaire Harry Québert

A lire en écoutant la BO de Nashville – If I didn’t know better

 

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s