« On emprunte un chemin : on le rend quand on arrive à destination. »

Nouveau livre de la Rentrée Littéraire : Le Grand Jeu de Céline Minard aux éditions Rivages.

La plupart des critiques sont dithyrambiques et le livre est sélectionné dans de nombreux prix littéraires : Prix Littéraire du Monde, Prix Femina, Prix Médicis, etc. Néanmoins je suis passée complètement à côté, et je n’ai pas dépassé les 70-80 premières pages.

Une femme s’installe dans une refuge high-tech, dans un massif montagneux et s’interroge sur la vie, jusque là j’étais intéressée. Cependant, le parti pris de ne rien dire sur la narratrice (qui est-elle ? pourquoi fait-elle ça ?), ainsi que ses observations très froides, ne permettent pas de s’identifier à elle, ni de ressentir une quelconque empathie pour elle. Les descriptions sont d’une longueur incroyable, et souvent noyés par une masse de détails techniques.

La narratrice se pose également énormément de questions, qui s’enchaînent, et on ne sait plus si on lit un roman d’aventure ou un traité philosophique.  Alors oui, l’écriture est poétique et le propos intelligent, mais je suis restée complètement hermétique à la fois à la narratrice et au style. Je me suis même demandée si ce livre ne serait pas mieux adapté au cinéma… Donc pour moi c’est un échec.

14799736_10210508614369724_2071059192_o

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s